L’heure de rendre des comptes a enfin sonné au sein de l’UD FO du Finistère.

Après quelques articles et entrefilets discrets dans la presse locale ces derniers jours, le Télégramme frappe fort ce samedi, sur une pleine page Bretagne, en révélant le nom du responsable mis en cause. L’article (à lire plus bas) met en lumière de graves accusations qui jusqu’ici n’avaient jamais été révélées sur ce personnage. Mais qui a aussi bénéficié pendant de longues années, du soutien bienveillant des médias, sans doute pour le côté «romantique» qu’incarnait ce bruyant «révolutionnaire».

 L’ancien secrétaire général de l’Union Départementale FO 29 est accusé par plusieurs salariées et anciennes salariées du Syndicat sur ses pratiques et comportements.

L’incriminé nie, bien sûr, les accusations. Peut-être que nos anciens camarades de Bibus, qui lui ont fait confiance dans le passé, pourront nous aider à trouver la vérité. En tout état de cause, le passage durant quelques années de FO à Bibus marquera une période noire pour les salariés et les militants CFDT.

Une chose est sûre, après plusieurs décennies de pratiques syndicales détestables pour toutes les autres organisations du département et d’ailleurs, nous pouvons espérer retrouver plus de sérénité et donner une autre image du syndicalisme.

Affaire à suivre, car nul doute que maintenant d’autres révélations et témoignages vont venir de toutes parts.FO292